Indispensable ligne LGV Montpellier Barcelone

A l’initiative de Philippe Saurel, Maire et Président la Métropole Montpelliéraine, une dizaine d’élus du Languedoc (Parlementaires, Maires, Présidents de Communautés de Communes, Sénateurs, Députés Européens) ont décidé d’interpeller et d’écrire au chef de l’État, Emmanuel Macron, sur l’indispensable nécessité de la Ligne à Grande Vitesse reliant Montpellier à Barcelone via Perpignan.  Ce projet, dans les cartons depuis près de 30 ans, devient chaque jour un peu plus urgent.

A l’initiative de Philippe Saurel, Maire et Président la Métropole Montpelliéraine, une dizaine d’élus du Languedoc (Parlementaires, Maires, Présidents de Communautés de Communes, Sénateurs, Députés Européens) ont décidé d’interpeller et d’écrire au chef de l’État, Emmanuel Macron, sur l’indispensable nécessité de la Ligne à Grande Vitesse reliant Montpellier à Barcelone via Perpignan.  Ce projet, dans les cartons depuis près de 30 ans, devient chaque jour un peu plus urgent. Urgent notamment pour les trains du quotidiens (les TER) qui empruntent actuellement le réseau “mixte” (TER, TGV, Fret), réseau qui est complètement saturé sur l’axe Nîmes/Montpellier/Perpignan et dont les retards quotidiens se sont plus à démontrer. Les signataires, où ne figure aucun élu de la région ni aucun élu de Perpignan, rappellent également le défi démographique auquel fait face le Languedoc-Roussillon qui est passé de 1,5 millions d’habitants à 3,3 millions en 80 ans.

La nouvelle ligne Montpellier/Barcelone permettrait aussi, enfin, d’assurer la continuité d’une ligne transeuropéenne  reliant l’Europe du nord à l’Espagne, d’autant que côté espagnol, tout est prêt. Impossible également d’imaginer que les sommes colossales investies dans la Gare Sud de France dans le futur quartier Cambacérès, fasse de Montpellier un terminus ou un cul de sac ferroviaire.

Les études d’une première tranche Montpellier/Beziers ont déjà été faites et les travaux d’un montant de 1,8 milliards pourraient débuter dans les années qui viennent. Pour Info, les chiffres avancés pour la facture globale de cette nouvelle LGV se monterait à 5,5 milliards d’€, et l’Europe serait prête à en prendre en charge 20% si les choses ne traînent pas trop longtemps encore.

Indispensable ligne LGV Montpellier Barcelone 1

 

Lire la suite:
Voir l’article original