La tour conçue par l’architecte Frank Gehry pour la Fondation Luma est ouverte au public depuis le 26 juin 2021.

Cette année a marqué l’ouverture complète du Parc des Ateliers puisque les bâtiments anciens occupés par l’industrie ferroviaire ont tous été rénovés dans les années précédentes. L’architecte Annabelle Selldorf a réalisé la réhabilitation des autres bâtiments. La Grande Halle avait été rénovée par la Région Provence Alpes Côte d’Azur et inaugurée en 2007, avant l’achat du site pour le projet de la Fondation Luma.

Proche de la Via Aurelia, l’un des principaux axes de communication de l’Empire romain, le site était autrefois un immense cimetière antique, puis médiéval, comme en témoignent les sarcophages présents partout aux Alyscamps. Au milieu du XIXe siècle, en pleine révolution industrielle, les premiers ateliers de la compagnie de chemin de fer de l’axe Paris-Lyon-Marseille (PLM) furent construits à remplacement même de la nécropole, provoquant, hélas, la destruction d’une partie des vestiges… La SNCF a décidé la fermeture définitive des ateliers en 1984.

Le Bâtiment s’élève à 56 mètres au-dessus de l’Avenue Victor-Hugo. À cette hauteur, le regard porte sur tout le centre ancien d’Arles et le Rhône mais aussi sur les paysages des Alpilles, de la Crau et de la Camargue. Vu de l’extérieur de la ville, le bâtiment est d’une hauteur comparable aux édifices du centre ancien. Les neuf étages représentent une surface de 25 000 m2. Le bâtiment accueille des salles de travail, de conférences, des espaces de résidence et d’accueil. Il repose sur un socle de 15 000 m2 composé d’espaces d’archives et de vastes espaces d’exposition pour recevoir des expositions internationales. Les 11 500 blocs qui constituent la façade de la tour ont été fabriqués dans un acier inoxydable spécialement traité pour éviter d’éblouir. Cet inox est martelé et texturé, avec un effet toile de lin, afin de pouvoir capter et renvoyer la lumière sans la refléter donnant une luminosité différente à chaque heure du jour.

Le jardin occupe un peu plus de trois hectares et demi (36000 m° exactement) de terrains appartenant soit la société Ateliers d’Arles Immobilier dont Maja Hoffmann est l’actionnaire principale, soit à la Ville d’Arles. Les deux propriétaires ont décidé que le parc serait public, donc gratuit et ouvert à tous. La programmation de Luma Arles forme un éventail large : de la danse au design, de la performance à la vidéo, de la philosophie à la photographie. Il faut noté que toute la programmation est entièrement gratuite pour les Arlésiens. Des visites commentées sont organisées ainsi que des ateliers pédagogiques. La Fondation Luma est financée en totalité par les fonds personnels de sa fondatrice et présidente Maja Hoffmann, prélevés sur sa part de la fortune familiale issue du laboratoire pharmaceutique suisse Hoffmann-La Roche fondé par son arrière-grand-père. Via la création du fonds de dotation (FDD) Luma Mes, la Fondation Luma a investi et paie des impôts en France.


  5024 Views certified by Sharriz.com
Retour haut de page
MontpelYeah

GRATUIT
VOIR