20 coins de nature autour de montpellier : pique nique et rivière

20 coins de nature autour de montpellier : pique nique et rivière 1

Dans L’arrière-Pays

    • 8 Parc De Cazilhac : De l’ombre et de L’eau

Parc-De-Cazilhac-Laroque

Situé au bord de l’Hérault, ce parc dispose d’un parcours de santé et permet de se baigner et de pêcher (permis obligatoire) dans l’Hérault tout en admirant le site médiéval de Laroque. Nombreux coins de pique-nique (tables, herbe, rochers…) très ombragés dans le parc. Canoë possible à partir de Laroque, ou randonnée d’une heure sur le circuit des meuses pour comprendre le fonctionnement de ce complexe de roues à aubes qui alimentent en eau les jardins de Cazilhac.

Y aller :
Rejoindre Ganges par la D 986. Continuer vers Le Vigan puis le cirque de Navacelles. Après le pont sur l’Hérault, aller vers Cazilhac (D 4) et prendre la première rue à gauche. Longer les meuses (roues à aube) jusqu’au carrefour du centre équestre et continuer tout droit pour stationner près du bassin de décantation. À pied, suivre le chemin d’en face, et par une allée de platanes longeant des canaux, rejoindre l’Hérault, 300 m plus loin.

Voir sur la carte >>


    • 9 Source de la Buèges : barbecue à la fraîche

20 coins de nature autour de montpellier : pique nique et rivière 2

La source de la Buèges jaillit en exurgence d’un trou profond, formant un plan d’eau émeraude dans un cadre idyllique. Dominée par l’ancien poste de surveillance de Pégairolles, la rivière s’écoule calmement jusqu’à la forteresse de Saint-Jean, avant de creuser des gorges jusqu’à l’Hérault. Agréable aire de fraîcheur et de calme, le site se prête merveilleusement bien au pique-nique (tables et barbecues, mais prévoir sa grille et son charbon). Baignade près de Saint-Jean et visite conseillée des villages médiévaux de Saint-Jean, Saint-André et Pégairolles.

Y aller :
Rejoindre Saint-Bauzille-de-Putois par la D 986 (route de Ganges). Tourner à gauche vers Agonès puis suivre la D 108 jusqu’à Brissac. Continuer à gauche sur la D 1 dans la vallée de la Buèges jusqu’à la sortie de Saint-Jean-de-Buèges puis sur la D 122 jusqu’à l’entrée de Pégairolles-de-Buèges. Tourner à droite pour stationner sur le parking, à 100 m de la source de la Buèges que l’on rejoint à pied.

Voir sur la carte >>

 


    • 10 Pont d’Issensac :  au bord de l’Hérault

Baignade en riviere au pont de St Etienne d'Issensac

Ce site et son prieuré du XIIe siècle dominent un pont de pierre enjambant l’Hérault à l’entrée de ses gorges. Situé sur un des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, ce fleuron de l’art roman languedocien, détruit par les protestants et abandonné au XVIIIe siècle, propose une exposition d’Anita Molinero sur l’archéologie plastique. Beaux coins de pique-nique (pas de tables), près de l’église et au bord de l’eau. Baignade et pêche (permis obligatoire) possible dans l’Hérault, profond à cet endroit. Attention, très fréquenté l’été !

Picnic autorisé mais pas d'équipement dédié, Parking, Eau de rivière profonde, mi-ombragé

Y aller :
Prendre la route de Ganges (D 986) jusqu’à Saint-Bauzille-de-Putois. Aller à gauche vers Agonès et suivre la D 1 jusqu’au pont d’Issensac. Le traverser (étroit) et tourner à droite pour stationner sur le parking du site.

Voir sur la carte >>

 


    • 11 Lecques :  la Plage du Rocher

Baignade en riviere Sommiere, Lecques plage du rocher

Dressé sur un rocher dominant le Vidourle, Lecques possède un moulin médiéval submersible accessible par un pré ombragé propice au farniente, à la baignade, à la pêche et au pique-nique. Le moulin, qui fonctionnait jadis comme une noria, domine un seuil. On peut aussi pique-niquer à l’ombre sur son assise en pierre en guise de table.

Aire de picnic, Parking Gratuit, Guinguette à proximité, Eau de rivière, ombragé

Y aller :
Rejoindre Sommières par la D 6110 (route de Castries) et continuer vers Quissac (D 35) jusqu’au carrefour indiquant Lecques. Aller à gauche et traverser le Vidourle. À l’entrée de Lecques, tourner à gauche au premier carrefour pour stationner sur le parking 50 m plus loin, près de la rivière.

Voir sur la carte >>

 


    • 12 Saint-Martin-de-Londres : avec vue sur le pic Saint-Loup

20 coins de nature autour de montpellier : pique nique et rivière 3

 

Un petit étang se love au pied de l’imposante falaise du pic Saint-Loup. Le site, au paysage vallonné, propose une aire naturelle de pique-nique ombragée mais au sol pelé (prévoir un tapis de plage) et permet la pratique de la pêche (permis obligatoire). Un sentier en fait le tour en une heure. Visite conseillée de la chapelle romane St-Gérald, construite sur l’éperon du castrum de Londres, au-dessus du village.

Y aller :
Aller vers Ganges (D 986) jusqu’au rond-point de St-Martin-de-Londres. Prendre à droite la D 122 vers Saint-Mathieu-de-Tréviers jusqu’au carrefour de Mas-de-Londres. Tourner à droite jusqu’à la mairie. À la patte-d’oie située devant la mairie, prendre à gauche jusqu’au bout du goudron. Stationner sur le parking, à droite de la route, passer la barrière à pied et rejoindre l’étang.

Voir sur la carte >>

 


    • 13 Prades-le-Lez :  à la source du Lez

Le Lez jaillit en résurgence d’un vaste réseau souterrain drainant les eaux des collines du pic Saint-Loup, traverse Montpellier et se jette dans la mer à Palavas. Véritable joyau naturel couvert de menthe, sa source abrite une flore aquatique remarquable et permet de bons moments de détente à la fraîche, sur les aires de pique-nique herbeuses et ombragées de platanes. De l’autre côté du Lez, une balade d’une heure permet de découvrir les jardins à la française du château de Restinclières. Trempette rafraîchissante dans le Lez.

Y aller :

Rejoindre Prades-le-Lez par la D 17 (route de Mende). Continuer pendant 1 km sur la D 17 jusqu’au carrefour des Matelles. Tourner à gauche vers les Matelles puis à la prochaine à droite prendre la D 122 et suivre les panneaux jusqu’au parking du site.


    • 14 Villetelle :  au moulin des Carrières

Ce beau moulin fortifié construit au XIIIe siècle sur les bords du Vidourle accueille maintenant des expositions sur le fonctionnement des moulins. Le site, d’accès libre, est doté d’une ancienne aire de pique-nique près d’un seuil où l’on peut manger à l’ombre des platanes. On peut aussi faire un barbecue sur une aire toute neuve mais moins ombragée.

Y aller :

Rejoindre Lunel par la N 113. Continuer vers Sommières par la D 34, puis suivre les panneaux vers Villetelle (D 110), passer le Vidourle à Villetelle en direction d’Aubais (D 12) et stationner juste après à gauche, sur le parking du site.


    • 15 Villetelle : près de l’arche d’Ambrussum

Cet oppidum gaulois domine la voie Domitienne qui enjambait le Vidourle sur un imposant pont de pierres à onze arches. Il ne reste que l’arche centrale de ce pont au milieu de la rivière qui contemple depuis plus de 2 000 ans le site. Pique-niquez près de l’arche, sur le grand espace herbeux et ombragé où des rochers permettent de s’asseoir. Musée ouvert de 14h à 17h30, tous les jours, sauf le lundi.

Le site archéologique de l’oppidum est accessible librement.

Possibilité de pique-nique (tables), près de l’arche du pont, dans une zone ombragée, le long du Vidourle.

Y aller : /strong>

Rejoindre Lunel. Continuer vers Sommières (D 34) puis suivre les panneaux “Oppidum d’Ambrussum” sur la D 110 E jusqu’au parking du site (aire de pique-nique). À pied, passer la barrière et le musée pour rejoindre l’aire du pont romain, 400 m plus loin.


À Montpellier et alentours


    • 16 Le Lez vert  à Agropolis

Situé au nord d’Agropolis et du zoo de Lunaret (gratuit), le site du Lez Vert offre une bouffée d’oxygène au cœur de la ville, où il fait bon pique-niquer et se ressourcer. Une balade jusqu’à un seuil permet de découvrir un arboretum et la zone d’entraînement des kayakistes de Lavalette.

On peut terminer la journée en allant visiter le zoo (ouvert et gratuit de 9h30 à 18h30, tous les jours sauf le lundi) ou admirer plantes et animaux tropicaux dans la serre amazonienne (mêmes horaires que le zoo, entrée : 6,50 €, 3 €, gratuit pour les moins de 6 ans).

L’accès à l’exposition est gratuit.

Y aller :

Ligne de bus 22 jusqu’à Agropolis, ou, en voiture, suivre les panneaux indiquant le zoo puis le site d’Agropolis jusqu’au parking. De là, prendre à pied le sentier situé au fond du parking jusqu’au bord de l’eau. Longer le Lez à droite sous les platanes pendant 150 m jusqu’à l’aire de pique-nique très ombragée où tables, bancs et grands espaces permettent la détente au bord de l’eau.


    • 17 Grabels :  à la source de l’Avy

À deux pas de Grabels, la Mosson s’étire paisiblement entre les platanes et les prairies jusqu’à son confluent avec l’Avy, exurgence qui sort d’une vasque rocheuse couramment appelée Fesses-Madame. Oasis de verdure, recoins insolites, cascades de tufs, vieux moulin, défilé du Vauta dau Pioch… agrémentent ce lieu de pique-nique herbeux aménagé avec tables et jeux sous les platanes le long du cours d’eau. Trempette possible près de la source et du moulin.

Y aller :

Ligne de bus 24 jusqu’à l’arrêt La Source, à Grabels. En voiture, traverser le village par la rue principale (D 108), prendre à gauche vers le stade, traverser la Mosson et tourner à gauche. Traverser le parking du site pour rejoindre à pied un des espaces de pique-nique aménagés entre le pont et la source.


    • 18 Le domaine de Méric : pique-nique romantique

Ce domaine situé au bord du Lez face à Castelnau, a appartenu au peintre Frédéric Bazille (XIXe siècle), un des précurseurs de l’impressionnisme. Les allées boisées qui descendent jusqu’au bord de l’eau sont ponctuées de reproductions de ses œuvres. En chemin, on découvre également un jardin labyrinthique, des terrasses, des arbres plus que centenaires et les berges du Lez, aménagées pour les promenades avec des aires de pique-nique qui en font un site paysager remarquable à deux pas du centre-ville. Pour un accès direct, dès l’entrée principale, suivre les panneaux de l’aire de jeu à gauche puis le symbole de la huppe tout droit. Ouvert de 8h à 21h30.

Y aller :

Ligne 2 du tramway jusqu’à l’arrêt Domaine-de-Méric, puis rejoindre le site à pied. En voiture, depuis la route de Nîmes, aller vers les facultés pour prendre la première rue à droite, et suivre les panneaux jusqu’au parking ombragé du site.


    • 19 À Castries :  le parc du château

Le château de Castries est un morceau du patrimoine du Languedoc. Sa construction a démarré en 1565 et est le fait de la famille de La Croix. Le parc a été aménagé à partir de 1666 par Le Nôtre, à qui l’on doit celui du château de Versailles. Aujourd’hui, l’ensemble appartient à la Ville de Castries. On peut pique-niquer à l’ombre des platanes mais les animaux ne sont pas autorisés. Il n’est pas possible de visiter le château, en cours de restauration. Du château, on peut rejoindre le domaine de Fondespierre, à la sortie de l’agglomération de Castries sur la D 610, pour suivre au cours d’une balade champêtre l’aqueduc de Castries.

Y aller :

En voiture, prendre la D 613, ou l’A709 (sortie Vendargues). Dans les deux cas, à l’arrivée à l’entrée de Castries, suivre le panneau “château” qui amène à un parking situé au bas de l’édifice. C’est la ligne 21 qui permet de rejoindre Castries en bus.


    • 20 Saint-Jean-de-Védas : le moulin du Trou

La Mosson entaille un dernier plateau calcaire au moulin du Trou (privé), à Saint-Jean-de-Védas, avant de se jeter dans la mer. Face à la cascade, un tunnel perce une falaise jusqu’au plateau tandis qu’à ses pieds, de modestes trous, résurgences temporaires de la rivière, truffent le sol.

Pique-nique par terre à l’ombre des gros chênes près de la falaise d’escalade ou au bord de l’eau.

Y aller :

Terminus de la ligne 3 du tramway à St-Jean-de-Védas. Aller vers Fabrègues par la D 613 (ex-RN 113) jusqu’à la sortie de St-Jean-de-Védas. Tourner à gauche et rouler jusqu’aux entrepôts Eiffage. Passer le portail, accès autorisé aux piétons, vélos, motos, traverser le parking puis une barrière, longer une vigne et suivre un sentier boisé jusqu’à la falaise, face au moulin. Cinq minutes à pied depuis Eiffage ou 10 minutes à vélo depuis le tram.


    • 21 Palavas :  au parc du Levant

Ce parc qui borde les étangs au nord de Palavas ceinture une redoute construite au milieu d’un plan d’eau. Ancien relais des huit tours de défense de la côte languedocienne contre les pirates du XVIIIe siècle, elle abrite un musée qui présente l’œuvre du dessinateur Albert Dubout (5 € à partir de 12 ans, ouvert de 10h à 12h et de 16h à 21h). Billet couplé avec celui du musée du Train et de la Voiture miniatures.

Dans le parc ouvert de 8h à 21h, on découvre un boulodrome, un snack, des volières, un lac et un manège pour enfants, celui du Pétoulet, ouvert de 10h30 à 12h15 et de 16h à 19h30 (tél. : 06 61 07 32 23), le tout à deux pas de la mer et du port. On peut pique-niquer sur les bancs ou sur l’herbe.

Y aller :

De Montpellier, rejoindre Palavas (D 986) par la route des plages. Aller vers Carnon (D 62 E) pour stationner peu après à droite sur le parking du site. Pénétrer dans le parc par le portillon, près de l’étang.


    • 22 Pérols : au domaine du Mas-Rouge

Situé au bord de l’étang de Pérols, le Mas-Rouge offre un parcours de santé, un sentier botanique, des aires de jeux et de pique-nique et un poste d’observation des oiseaux sauvages.

Y aller :

Terminus de la ligne 3 du tramway, à Pérols, suivre “Mas-de-Pérols” ou en voiture, suivre la D 21 vers Carnon jusqu’au terminus du tram. Puis suivre les panneaux vers le mas de Pérols puis vers le Mas-Rouge jusqu’au parking du site (10 minutes à pied depuis Pérols).

On accède aux aires de pique-nique à partir de l’Espérou que l’on rejoint par Ganges (D 986) puis en suivant la direction du Vigan jusqu’à Pont-d’Hérault. Aller à droite vers l’Aigoual par Valleraugue (D 986) jusqu’à l’Espérou.

    • 1 Les prairies de l’observatoire du Mont Aigoual

Cet observatoire météorologique en forme de château fort a été construit au XIXe siècle à 1 567 m d’altitude au point de confrontation des airs océanique et méditerranéen. Dernière station de montagne en France, occupée toute l’année, on y teste des appareils de mesure en conditions extrêmes. C’est aussi un météosite qui, à travers un espace de découverte et d’animations, dévoile des secrets de la météorologie, photos, vidéos, maquettes, diaporamas, instruments et jeux à l’appui.

Du 3 juillet au 23 août, le météosite est ouvert tous les jours. Du 3 au 12 juillet de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30. Du 13 juillet au 23 août de 10h à 19h. Tél. 04 30 05 16 80, 04 67 42 59 83. Aires de pique-nique à l’est de l’observatoire, sur des tables au frais sous les rares pins qui coiffent le sommet, ou sur son herbe tendre.

Accès :

De l’Espérou poursuivre jusqu’à l’Aigoual. Stationner sur le grand parking du site.

    • Col de la Serreyrède : sur des tables  près de la fontaine

Ligne de partage des eaux entre Méditerranée et Atlantique à 1 300 m d’altitude, c’est un espace préservé de verdure, de hêtres et d’essences mélangées. Une aire de pique-nique vous accueille autour de la Maison de l’Aigoual, avec une fontaine d’eau douce et fraîche. Point de départ des randonnées vers les sources de l’Hérault, l’Aigoual ou le val du Bonheur, le site comporte un point info parc et des expositions sur la faune, la flore et les Cévennes. Dans l’autre aile du bâtiment, vente de produits locaux (miel, confitures, sirops de fruits, charcuterie, fromages…). Ouvert tlj de 10h à 19h. Tél. 04 67 82 65 39.

>Accès :

De l’Espérou aller vers l’Aigoual (D 986) jusqu’au col de la Serreyrède où l’on stationne.

    • 3 Le lac du Bonheur :  les pieds dans l’eau

Antique voie de passage, le val du Bonheur est une zone de pâturage à 1 100 m d’altitude. Entouré de grandes forêts, le site est traversé par le Bonheur, ruisseau qui s’étire en méandres jusqu’à la retenue de pêche de Camprieu et abrite les vestiges d’une abbaye du XIe siècle (tympan classé) qui s’atteint en 20 minutes à pied par le GR (départ devant l’Auberge du Bord du lac).

Aires de pique-nique tout autour du lac et nombreux espaces ombragés dans l’herbe entre le lac et l’abbaye, en amont du site.

Baignade possible près de la plage et du bar.

Visite de l’abîme de Bramabiau (grotte où s’engouffre le Bonheur) situé 1 km plus loin vers Meyrueis, en juillet et août de 10h à 18h30, pour 10 €, 12-16 ans 7,50 €, 6-12 ans 6,50 €. Pas de paiement par carte bancaire.

Tél. : 04 67 82 60 78.

Accès :

De l’Espérou, aller vers l’Aigoual jusqu’au col de la Serreyrède. Descendre à gauche sur la D 986 jusqu’à Camprieu. Continuer à droite vers le lac jusqu’au parking du site, 1 km plus loin.

    • 4 Le Bramabiau :  la fraîcheur d’un ruisseau

L’ONF a implanté à 1 000 m d’altitude un arboretum de grands conifères au sein du vieux domaine St-Sauveur (XVIIe siècle) devenu maison forestière où des tables de pique-nique sont disponibles. On peut préférer la fraîcheur du ruisseau le Bramabiau, à ne pas confondre avec le gouffre du même nom !

Il est possible de pique-niquer dans une clairière ombragée (deux tables en bois) et de faire trempette dans les vasques cristallines. Un circuit pédestre de 1h30 permet de reconnaître les arbres à l’aide d’un jeu.

Accès :

De l’Espérou, aller vers l’Aigoual jusqu’au col de la Serreyrède, puis à gauche vers Meyrueis (D 986) jusqu’au carrefour de Villemagne, 4 km après Camprieu.

Descendre jusqu’au pont et prendre à gauche une petite route vers Camprieu (D 157) pendant 50 mètres jusqu’à des conteneurs poubelles.

Suivre le chemin forestier (carrossable) à gauche pendant 1 km jusqu’au-dessus d’une maison (la maison forestière), continuer à droite et descendre pendant 1 km jusqu’au bord du Bramabiau, où l’on peut se garer.

    • 5 Le lac des Pises :  avec vue sur les collines

Sur le Lingas, un petit lac s’étire langoureusement entre des paysages steppiques à 1 300 m d’altitude, avec vue sur les collines. Ceinturé de fraîches forêts, de calme et de genêts, c’est un petit paradis sur terre. Un circuit permet d’en faire le tour en une heure (panneaux et feuillets de documentation sur le parcours). Parcours de pêche “no kill”, baignade interdite, mais trempette possible dans l’eau froide du ruisseau, en aval.

Accès :

De l’Espérou, traverser le village et suivre la D 48 sur 1 km vers le col de Faubel. Au carrefour, prendre à gauche vers Le Vigan jusqu’au col du Minier. À la pierre dressée, prendre la route forestière à droite pendant 5 km jusqu’au parking aménagé (panneau d’information sur les Pises). À pied, suivre le PR (tracé jaune) pendant 300 m jusqu’au bord du lac. Nombreuses aires naturelles de pique-nique, dans l’herbe ou dans les bois.

    • 6 Les cascades d’Orgon :  à l’ombre des hêtres

Dégringolant de la Lusette, le Coudoulous (le caillouteux) a creusé son lit dans une gorge étroite et profonde en une succession de douze grandes cascades. Quelques tables de pique-nique sont implantées à l’ombre des hêtres au bord du ruisseau, à 100 m du parking. De là, en suivant le Coudoulous rive gauche, on peut rejoindre le site des cascades, 100 m plus loin. Une passerelle permet de dominer l’impétueux torrent qui plonge dans l’abîme, réputé pour son canyoning. Un chemin en fait le tour en trois heures.

Accès :

De l’Espérou, au rond-point de l’entrée, prendre à gauche sur 5,5 km la route des cascades d’Orgon (D 548a), en suivant Le Vigan à droite, passer le vallat de Puylong, les cols de Montals et de la Giralenque, puis descendre pendant 500 m jusqu’à un carrefour de pistes carrossables partant à gauche. Prendre le chemin principal à gauche pour se garer 50 m plus loin au carrefour suivant, en laissant le passage libre aux véhicules de secours. Poursuivre à pied à droite (PR) pendant 100 m jusqu’à l’aire de pique-nique (1 200 m d’altitude).

    • 7 La Lusette : belvédère sur l’Aigoual

Face à l’Aigoual, la Lusette (1 300 mètres d’altitude) se dresse en pyramide panoramique au-dessus de la vallée de l’Hérault. Du parking, traverser la route et marcher par le GR (tracé rouge et blanc) 200 mètres en contrebas jusqu’au monument dédié à André Chamson, écrivain académicien cévenol enterré ici.

Le lieu est un belvédère idéal pour pique-niquer dans l’herbe à l’ombre des pins avec une vue sur la vallée de l’Hérault et l’Aigoual.

Accès :

De l’Espérou, aller vers les cascades d’Orgon par la D 548 jusqu’à une patte-d’oie 1,5 km plus loin. Suivre la D 329 vers Cap-de-Côte à gauche pendant 3 kilomètres, passer le col de la Lusette et descendre pendant 1,8 kilomètre pour stationner sur le parking (panneau “P”) du belvédère Chamson.

On trouve des tables de pique-nique près du parking à l’ombre mais on peut préférer l’herbe du belvédère.