Renforcer son immunité grâce à la phytothérapie

Renforcer son immunité grâce à la phytothérapie 1

A l’arrivée de l’automne et à l’approche de l’hiver, tout le monde souhaite renforcer ses défenses immunitaires naturelles pour contrer les petits tracas de l’hiver. De nombreuses plantes peuvent optimiser les capacités naturelles de notre organisme dans ce combat contre les infections. La phytothérapie est le parfait soutien pour se prémunir tout au long de la saison !

Un atelier dédié, animé par le Dr Daniel Scimeca, est d’ailleurs proposé sur Futurapolis Santé, les 9 et 10 octobre prochain à Montpellier.

Parce que nous ne sommes pas tous égaux face aux virus et microbes, les plantes sont là pour nous aider à résister…

Daniel SCIMECA, Médecin phytothérapeute et Président de la Fédération Française des Sociétés d’Homéopathie

 

Les plantes pour la défense virale

L’échinacée est la plante immunostimulante par excellence. Elle est incontournable pour optimiser la défense antivirale. Elle possède également une action stimulante sur la défense microbienne et sur celle contre les infections mycosiques. Originaire d’Amérique du nord, cette plante qui ressemble à une grosse marguerite pourpre a prouvé son action contre les rhumes, grippes et bronchites de toutes sortes de par son action conjuguée contre les virus et les éventuelles surinfections par des bactéries.

Il convient d’en faire des cures régulières entrecoupées de périodes où l’on alternera avec une autre plante à action voisine antivirale : le cyprès. Il est surtout connu pour son action sur la circulation sanguine, les varices, les hémorroïdes. Ce sont les flavonoïdes (anti-antioxydants) nombreux qui expliquent cette action tonifiante, mais aussi une action anti virale fort intéressante.
Il est possible de compléter ce schéma de base à l’aide de plantes à action anti-infectieuse directe telle que le thym (à la fois immunostimulant et anti-infectieux), et le sureau qui a surtout une action respiratoire.

Les plantes adaptogènes

Le ginseng est une plante adaptogène agissant autant sur le physique que sur le mental. Il pourra être complété par l’éleuthérocoque (une plante proche du ginseng) ou la rhodiole pour leur action davantage adaptogène sur le système nerveux et la résistance au stress. On sait que le stress a une action particulièrement négative sur la résistance aux infections de toutes natures.

Les plantes de la relance surrénalienne

Les glandes surrénales sont au centre de nos capacités à nous défendre. Le cortisol, en particulier, est une hormone essentielle pour combattre efficacement les infections. Elles assurent aussi une lutte contre la fatigue. Le cassis et l’églantie sont riches en vitamine C et stimulent les glandes surrénales. Le cassis est en outre un draineur puissant de toutes les toxines accumulées tandis que l’églantier (son fruit est le cynorhodon) a davantage une action sur la sphère ORL (rhinites, otites, sinusites).

Les plantes de l’axe émotionnel

L’équilibre nerveux est essentiel pour lutter contre les infections. Dans les périodes difficiles où le soleil manque autant que les virus attaquent, on pourra recourir à la passiflore pour assurer un bon sommeil et un calme le jour, le griffonia qui en plus de réguler l’anxiété améliore les humeurs maussades. Enfin le millepertuis (la plante du soleil de la saint Jean) est une plante essentielle qui stimule trois cibles implorantes : les neurones et la sérotonine en une action antidépressive, les muscles en une action tonique et antifatigue, le foie dans une action detox très importante pour que les infections reculent ou se tiennent à distance.

L’immunité à Futurapolis Santé

Futurapolis Santé, le forum de référence pensé et animé par les journalistes du Point, propose cette année des ateliers Zen pour découvrir les bonnes pratiques à adopter pour préserver son immunité.

« L’Acérola, naturellement riche en vitamine C »

par le Dr Patrick Aubé
Encore peu connue, l’Acérola, petite cerise exotique est une des sources connues les plus riches en Vitamine C. Le Dr Patrick Aubé, nous décrira ce fruit, son histoire, ses vertus. Il nous expliquera surtout, comment agit la Vitamine C sur notre immunité et pourquoi privilégier une source naturelle le vendredi 09 octobre prochain de 14h30 à 15h15

« Des plantes pour stimuler vos défenses »

par le Dr Daniel Sciméca

Les plantes à visée immunitaire ont suscité une attention particulière pendant l’épidémie de la COVID 19, faisant l’objet d’une bibliographie abondante et parfois contradictoire. Qu’en est-il vraiment ? Le Dr Scimeca, donnera son avis éclairé de praticien sur le sujet, le vendredi 09 octobre prochain, de 15h30 à 16h15.

« Nutrition et immunité : bien manger pour mieux se défendre »

par le Pr Jean Pierre Olives
Le professeur Jean Pierre Olives nous livrera les clés d’une nutrition santé pour un système immunitaire performant le vendredi 09 octobre de 16h30 à 17h15

« D et Z … l’Immunité en CAPITALES »

par le Dr Laurent Priou
Hier encore peu connus du grand public, déjà utilisés respectivement pour lutter contre certains problèmes cutanés et maintenir la solidité osseuse, le Zinc et la vitamine D se sont avérés prometteurs pour nos défenses immunitaires dans le contexte actuel de covid-19. A la lumière des dernières études publiées, le Dr Laurent Priou, expliquera pourquoi et comment « faire le plein » de ces 2 micro-nutriments devenus essentiels.

Ces ateliers sont disponibles sur inscription, en présentiel avec le port du masque et le respect des gestes barrières ainsi que sur les réseaux sociaux du Point et du Point Innovation.
Inscription sur futurapolis-sante.com


Futurapolis Santé :

Créé par Le Point à Montpellier en 2017, Futurapolis Santé est le forum de référence dédié à la santé et à l’innovation. Les débats, pensés et animés par les équipes du Point, se font l’écho des nombreuses prouesses et avancées dans le domaine de la médecine et de la science. Avec de nombreux intervenants de référence, ce forum est un lieu de partage et de découverte.


La phytothérapie et de nombreuses autres sujets sont à retrouver dans la lettre IADN dédiée à l’immunité : https://www.arkopharma.com/sites/default/files/lettre_iadn_7.pdf

 


© photo : Christin Hume

 

PRATIQUE

Futurapolis Santé

à Montpellier à l'Opéra Comédie

Vendredi 9 et samedi 10 Octobre 2020

INSCRIVEZ VOUS


PROGRAMME

14h30

Ouverture de Futurapolis Santé

Michaël Delafosse, maire de la Ville de Montpellier, président de Montpellier Méditerranée Métropole, et Etienne Gernelle, directeur du Point.

 

14h45

Comment l’intelligence artificielle peut aider dans l’épidémie de COVID-19 – Keynote d’introduction

Cette épidémie a vu apparaître un certain « IA bashing » qui résulte d’une perception déformée des capacités de l’intelligence artificielle et de son fonctionnement, voire son rejet épidermique. Présentation des tenants et aboutissants des modèles d’IA tant dans la prédiction d’une pandémie comme la COVID-19, de son évolution, de l’évaluation de l’efficacité des scénarios de sortie, que du développement de traitements et d’un vaccin.

Aurélie Jean, docteur en sciences, entrepreneure, CEO de In Silico Veritas et partner chez Altermind

 

15h15

Environnement, biodiversité et épidémies : la saga du pangolin et de la chauve-souris

Les chauves-souris sont des « réservoirs à virus », dont certains très proches du SARS-CoV-2 responsable de l’épidémie actuelle. Le pangolin, lui, a pu servir d’hôte avant son passage chez l’homme. Mais, sans ce dernier, ces deux espèces n’avaient guère de chances de se côtoyer… Avec notamment le commerce des animaux sauvages et la déforestation, sommes-nous les principaux responsables des épidémies récentes ? Et de celles à venir ?

Aurélie Binot, anthropologue et ingénieur agricole au Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) de Montpellier
Eric Delaporte, professeur de maladies infectieuses et tropicales à l’université et au CHU de Montpellier, chercheur à l’IRD (Institut de recherche pour le développement) de Montpellier
Modération : Etienne Gernelle, directeur du Point

 

15h50

Mon robot chirurgien – Keynote

Le robot a de l’avenir au bloc opératoire, mais il y aura toujours un chirurgien pour le diriger ! Il n’empêche, cet « auxiliaire » est paré de mille qualités. Jamais fatigué, précis grâce à des bras pouvant tourner dans toutes les directions, il a déjà fait ses preuves pour intervenir dans différents organes dont le cerveau. Depuis peu, il permet aussi d’opérer les cancers du foie. Et ce n’est pas fini…

Bertin Nahum, président et fondateur de Quantum Surgical

 

16h35

Ces entreprises qui ont tout changé pour combattre l’épidémie

Ils fabriquaient des sous-vêtements pour hommes, des bougies parfumées, ils étaient spécialisés dans le développement et la production de diagnostics des maladies infectieuses animales ou encore dans l’électricité, le gaz et les services à l’énergie. La Covid-19 est passée par là. Au plus fort de l’épidémie, ils ont transformé leur activité en un temps record pour aider la collectivité.

Guillaume Fourny, directeur commercial d’Esteban
Serge Pina, directeur régional Engie Occitanie Andorre
Philippe Pourquier, directeur d’IDvet-Innovative Diagnostics
Dominique Seau, PDG d’Eminence
Modération : Beatrice Parrino, rédactrice en chef adjointe au Point

 

17h20

Hôpital : les leçons de l’épidémie de COVID-19

L’hôpital d’après-épidémie de coronavirus ne ressemblera sans doute plus à celui de la période qui a précédé cette crise majeure. Certes, cela faisait longtemps que des projets d’amélioration, de transformation des pratiques et de la gouvernance étaient envisagés. Mais les événements du printemps ont clairement montré de nouvelles priorités. Est-ce un changement de paradigme ? Retour sur cette expérience et projection dans l’avenir…

Pr Xavier Capdevila, chef de service du département d’anesthésie et réanimation de l’hôpital Lapeyronie au sein du CHU de Montpellier
Laurence Comte-Arassus, présidente de Medtronic France
Thomas Le Ludec, directeur du CHU de Montpellier
Témoignage d’une étudiante en soins infirmiers
Modération : Géraldine Woessner, journaliste au Point

 

10h00

Les bonnes recettes pour renforcer son immunité

Pour faire face à l’adversité, donc à la rencontre avec de nouveaux microbes, rien ne vaut un système immunitaire « béton », capable de démarrer au quart de tour dès la première contamination par un agent infectieux inconnu. Cela se prépare de plusieurs façons : d’abord en apprenant à lutter au maximum contre le stress, notamment par la méditation, le yoga, voire l’hypnose. Sans oublier évidemment une bonne alimentation et la pratique régulière d’une activité physique.

Dr Grégory Baptista, spécialiste de médecine interne, gériatre et psychothérapeute, fondateur du Centre de Mindfulness de Montpellier
Pr Ariane Sultan, spécialiste d’Endocrinologie-Diabétologie-Nutrition au CHU de Montpellier
Pr Jean-François Toussaint, professeur de physiologie à l’Université de Paris et fellow de l’Université Harvard (Cambridge, USA), directeur de l’institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport (IRMES)
Modération : Anne Jeanblanc, journaliste santé au Point

 

10h45

Epidémie : comment la suivre et anticiper son évolution – Keynote

Keynote: Pr Jean-François Toussaint
Dès les premiers vagues de migration du virus de la COVID-19, ce spécialiste en épidémiologie a suivi les courbes, en France comme dans tous les pays concernés. Il s’est appuyé sur de multiples niveaux de lecture pour appréhender les tensions et les contraintes d’une épidémie qui résulte, selon lui, de l’interaction de trois facteurs : un virus, une espèce, un contexte. Il a aussi tenu compte de la géopolitique pour livrer ses très pertinents commentaires.

Pr Jean-François Toussaint, professeur de physiologie à l’université de Paris et fellow de l’Université Harvard (Cambridge, USA), directeur de l’institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport (IRMES)

 

11h15

Montpellier, plus ancienne faculté de médecine au monde : vrai ou faux ?

Le débat, suscité par le coup de projecteur de l’anniversaire des 800 ans, est assez féroce sur les réseaux sociaux. Il émane parfois de commentateurs devenus des médiévistes éclairés grâce aux ressources numériques en ligne. Mais l’histoire singulière et humaniste de l’université médicale montpelliéraine mérite d’être rappelée, tout comme le sens socio-historique ayant conduit à l’invention du concept d’université au Moyen Âge. Retour sur le contexte géopolitique du Languedoc de 1220 et des fameux Cathares.

Pr Thierry Lavabre Bertrand, hématologue, docteur en histoire et vice-doyen de la faculté
Pr François-Olivier Touati, doyen de la faculté des Arts et Sciences Humaines de Tours
Pr Jacques Verger, spécialiste de l’histoire des universités au Moyen Âge (Paris- Sorbonne), médiéviste français, spécialiste de l’histoire des universités au Moyen Âge, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
Modérateur : François-Guillaume Lorrain, grand reporter au Point

 

12h05

Confinez, déconfinez, il en restera toujours quelque chose

Il a fallu apprendre à vivre seul sans trop souffrir, à cohabiter sans se disputer, à aider ses enfants à progresser sans les « gaver » et à être proche des personnes âgées… tout en restant à distance. Il est déjà possible de tirer les premières leçons de l’épidémie. Désormais, il importe de redémarrer dans la « vraie » vie, alors que le risque est toujours présent. Au niveau professionnel, il a aussi fallu apprendre à travailler autrement… en essayant de rester efficaces et unis. Un vrai challenge !

Pr Delphine Capdevielle, cheffe du service de psychiatrie au CHU Montpellier
Jeanne Siaud-Facchin, psychologue clinicienne et psychothérapeute à Paris, créatrice du réseau CogitoZ
Philippe Ribouet, directeur général adjoint de Kaufman & Broad, en charge de la région sud-ouest
Témoignage d’un étudiant en droit
Modération : Beatrice Parrino, rédactrice en chef adjointe au Point


 

14h00

Vaccins, toujours espérés, toujours décriés

Il y aurait actuellement plus de 170 candidats vaccins destinés à prévenir la COVID-19. Tous ne sont pas au même stade d’avancement. Certains sont déjà expérimentés chez l’homme, mais l’OMS ne prévoit pas de vaccination généralisée avant la mi-2021. Reste à connaître l’accueil qui leur sera réservé : selon les sondages, un tiers des Français refuseraient l’injection. Un paradoxe de plus au pays de Pasteur.

Pr Elisabeth Bouvet, présidente de la commission technique des vaccinations (CTV) de la Haute autorité de santé (HAS)
Pr Odile Launay, infectiologue à l’hôpital Cochin à Paris, et membre du comité vaccins COVID-19
Bruno Donini, Responsable des Affaires Publiques pour Sanofi Pasteur
Modération : Géraldine Woessner, journaliste au Point

 

14h50

Demain, la médecine à distance : téléconsultation et télésuivi

Même si elle est essentiellement utilisée dans les déserts médicaux, la pratique de la médecine à distance est promise à un bel avenir. Après un pic lié à l’épidémie, elle sert actuellement à effectuer environ 150 000 actes – des examens basiques – par semaine. En cas de maladie chronique, un suivi régulier peut être réalisé dans ces cabines, ce qui permet d’espacer les consultations sans risque pour les patients. Ainsi que leurs déplacements chez le médecin, a fortiori si son cabinet est très éloigné.

John Billard, vice-président en charge des questions liées au numérique de l’Association des maires ruraux de France
Dr Frédérick Cosnard, directeur médical recherche et développement de Santéclair
Roxana Ologeanu-Taddei, enseignante-chercheuse en systèmes d’information à Toulouse Business School
Modération : Anne Jeanblanc, journaliste au Point

 

15h40

N’oublions pas les vieux !

Le ministre de la Santé a demandé à Jérôme Guedj, l’ancien président du conseil général de l’Essonne, auteur en 2014 d’un « Plaidoyer pour les vieux », de « trouver tous les leviers » pour veiller sur les personnes vulnérables pendant et après la crise du coronavirus. Un sujet éminemment important car l’épidémie a eu des répercussions terribles au sein des familles, autant auprès des enfants des seniors confinés, que de ces derniers.

Jérôme Guedj, chargé d’une mission sur l’isolement des personnes âgées confinées et nommé à la tête de l’Observatoire des politiques sociales de la fondation Jean-Jaurès
Dialogue avec Etienne Gernelle, directeur du Point

 

16h15

Nouveaux traitements anticoronavirus : ce qu’il faut savoir

Les publications ou déclarations porteuses d’un espoir de guérison rapide et les résultats négatifs de certains essais cliniques ont alterné au début de la pandémie. Médecins comme patients y ont perdu leur latin. Depuis, seuls quelques traitements ont été scientifiquement validés. Alors, où en est-on aujourd’hui ? Autres questions : en période de pandémie, faut-il toujours respecter le temps long et les procédures traditionnelles ? Ou bien est-il nécessaire, au contraire, d’outrepasser les réglementations ?

Michel Joly, PDG de Gilead France
Pr Jacques Reynes, chef du service des maladies infectieuses au CHU Montpellier
Témoignage d’une malade qui a été hospitalisée
Modération : Anne Jeanblanc, journaliste santé au Point

 

17h05

Y a-t-il une vie hors de l’hôpital ?

L’épidémie de Covid-19 va-t-elle sonner le glas de l’hospitalo-centrisme ? Il semble qu’à Montpellier, plus qu’ailleurs, une étroite coopération entre les hôpitaux publics et les cliniques ait permis une bonne prise en charge des patients non infectés nécessitant une intervention chirurgicale. Dans le même temps, les médecins généralistes se sont sentis ignorés. Or ce sont eux qui ont reçu l’immense majorité des patients n’ayant pas développé de forme grave de la maladie. Va-t-on les remettre au cœur du système de soins ?

Jean-Marc Gaffard, directeur territorial de Languedoc Mutualité, Eovi Réalisations Mutualiste et l’Union mutualiste La Catalane, groupe AÉSIO Santé
Dr Michel Amouyal, médecin généraliste, professeur des universités, directeur du département universitaire de médecine générale UFR Montpellier Nîmes