La fête à 80 décibels sur les paillotes de la Grande Motte : à vous de vous faire entendre.

La fête à 80 décibels sur les paillotes de la Grande Motte : à vous de vous faire entendre. 1

Rappel des faits, vrais ou faux:

La polémique ne fait qu’enfler autour d’un possible arrêté préfectoral contraignant les paillotes du Grand Travers de la Grande Motte à de nouvelles règles : le plafonnement du volume sonore dès 21h à 80 décibels (qui correspond à une musique de fonds) et l’interdiction d’accès à la plage pour leur clientèle.

Un sujet évoqué tout d’abord sur les réseaux sociaux par les artistes employés des paillotes qui subissent cette restriction sonore ( à voir dans notre sujet sur le bruit en vacances)

Ensuite, un article est publié par nos confrères d’Actu.fr (Métropolitain), le samedi 13 juillet en fin de journée. Il nous en apprend plus sur cette affaire : les restrictions, les motifs, les plaignants, …

Depuis plusieurs années, une association de riverains multiplie les plaintes et les procédures auprès de la mairie de la Grande-Motte, du tribunal administratif de Montpellier et de la préfecture de l’Hérault, dénonçant notamment un trouble nocturne à cause de la musique.

actu.fr

 » Ce week end sera mortuaire pour chacun . Un arrête préfectoral interdit aux paillotes de mettre de la musique et l’accès au sable, après 21h « 

La fête à 80 décibels sur les paillotes de la Grande Motte : à vous de vous faire entendre. 2

C’est alors que les réseaux sociaux s’emballent. Le sujet prend de l’ampleur lorsque les employés, les gérants de paillotes, et les DJ partagent en masse cet article.

Les avis et les remarques des clients vont bon train dans un brouhaha général ou alternent les commentaires protestataires, solidaires ou haineux. Une minorité approuve la nouvelle réforme alors qu’un grand nombre condamne la prétendue restriction.

Pourquoi cette nouvelle réglementation arrive un 12 juillet, alors que la saison a déjà commencé ?

Les autorisations d’exploitation ont été acceptées et les redevances des concessions ont été actées par les municipalités. Les paillotes ont déjà bouclé les contrats avec leurs prestataires, prévu leurs plannings de soirées, recruté des extras en amont. Au cours de nos recherches nous avons mis la main sur un rapport d’enquête de 2017 émanant de la préfecture au sujet de l’exploitation des paillotes. On y retrouve toutes les informations sur les conditions, les règles à respecter, … À plusieurs reprises, il est cité le nom de la plaignante et de son association de riverains à l’origine des protestations et en pages 42 à 44 sont répertoriées les interventions de la police municipale. Nous retrouvons aussi l’arrêté municipal de 2008 qui mentionne déjà le niveau sonore.

Les suppositions et interprétations commencent à se développer et grossir sur les réseaux sociaux jusqu’à ce dimanche midi ou une nouvelle annonce tombe :

La fête à 80 décibels sur les paillotes de la Grande Motte : à vous de vous faire entendre. 3

Coups de théâtre : D’après LGM by La Grande Motte, la Ville et l’office du tourisme de la Grande Motte démentent l’existence d’un d’arrêté préfectoral .

Nos équipes ont contacté la préfecture de l’Hérault et ce mercredi 17 Juillet une conférence de presse a été organisée afin de faire le point sur la situation. Le préfet Pierre Pouëssel nous a informé qu’en juin dernier des contrôles de volume sonore avaient été effectués. Les maires des communes du littoral se sont vu adresser un courrier comme simple rappel à la loi. Les établissements qui dépassaient le seuil indiqué dans le dossier de leur concession ont été informés.

« Ces dérives sont inacceptables. » dit il « Toujours plus de bruit, pour toujours plus d’argent . Pas de problème si on respecte la loi mais on est passé d’un système artisanal à un système industriel avec des boites de nuit à ciel ouvert. « 

Plus d’infos sur cette conférence de presse avec nos confrères d’actu.fr métropolitain : https://actu.fr/occitanie/montpellier_34172/herault-paillotes-prefet-enterre-soirees-festives_25974022.html

L’été va donc se poursuivre dans une ambiance de musique de fond. Les responsables évènementiels qui avaient programmé des soirées ont revu leur soirées à la baisse. Les contrôles de volume sonores, d’accés à la plage et de respect de la capacité totale des paillotes va quand à lui continuer toute la saison,… et les années suivantes ?

Si vous avez des informations ou désirez apporter votre témoignages sur ce sujet, contactez nous.

La fête à 80 décibels sur les paillotes de la Grande Motte : à vous de vous faire entendre. 4

POUR OU CONTRE ?

À vous de vous faire entendre pour l’avenir votre paillote préférée, êtes vous pour ou contre cette nouvelle directive ?

POUR ma paillote et continuer à danser.
91.90% de votants
CONTRE les soirées, et rester en sourdine avec cette directive.
8.10% de votants

Ce sondage a été clôturé le 21 juillet 2019, les résultats sont publiés aux participants et partagés aux autorités.

Malgré le résultat de 91,9 % pour la suite des soirées et contre l’application de la directive de 80db, la préfecture a assurée quelle veillera à son respect et appliquera des sanctions.

C’est à présent aux paillotes de redoubler d’ingéniosité pour que la fête perdure. Ainsi, la Night Fever, la soirée phare de la Pampa plage est à présent déportée à la Churascaia !


Picture : Bernard Hermant