Grandes stars sur petits écrans

Sean Penn, Julia Roberts, Jennifer Garner, Benicio del Toro, Patricia Arquette... Les vedettes de Hollywood se bousculent sur le petit écran cet automne avec une flopée de séries qui donnent envie.

Désormais, les plus grandes stars de cinéma ne sont plus seulement à l’affiche des grandes salles. Le petit écran, qui leur a toujours fait les yeux doux, les séduit aujourd’hui avec des productions de qualité. Autant de promesses d’audience, de récurrence et de longévité, et forcément de gros cachets…

 


The First

Pour sa nouvelle série, le service de vidéos à la demande américain Hulu capitalise sur le rêve d’Elon Musk avec First, qui raconte l’histoire d’un groupe d’astronautes en préparation pour implanter la première colonie sur Mars. Une aventure spatiale mais surtout humaine, en huit épisodes, racontée par le créateur de House of Cards Beau Willimon et incarnée par Sean Penn, qui fait son retour sur le petit écran dans le rôle du vétéran Tom Hagerty, chargé de diriger l’équipe. C’est Natascha McElhone (qui jouait la femme du président dans Designated Survivor), qui incarne cet Elon Musk au féminin.
Depuis le 9 octobre sur OCS Max.


Camping

HBO peut-elle rendre le camping cool ? Alors que le concept a été essoré par Franck Dubosc et TF1 en France, la chaîne américaine diffuse ce mois-ci Camping, la nouvelle comédie de Lena Dunham, adaptée de la série britannique du même nom lancée en 2016. La créatrice de Girls filme un groupe d’amis partis se ressourcer en pleine nature, avant que tout ne déraille sous les cris de la mère limite hystérique jouée par Jennifer Garner, qui revient à la télévision après la fin d’Alias en 2006.
À partir du 15 octobre sur OCS City.


Homecoming

Les grands noms du cinéma continuent d’affluer à la télé avec cette fois Julia Roberts, pour sa toute première série sur petit écran, et même sur l’écran d’ordinateur puisque Homecoming sera diffusée sur la plateforme de streaming vidéo d’Amazon. La star de Pretty Woman incarne une assistante sociale dédiée aux anciens soldats qui a subitement changé d’activité. Quelques années plus tard, le gouvernement se demande pourquoi. Annoncée par un intrigant trailer, Homecoming est réalisée par Sam Esmail, le créateur de Mr. Robot, et compte au casting Bobby Cannavale, génial interprète de Richie Finestra dans l’éphémère série Vinyl sur HBO. Une raison de plus de regarder.
À partir du 2 novembre sur Amazon Prime Video.

 


Elite

Après le tube La Casa del Papel, Netflix rejoue son atout espagnol avec Elite, une nouvelle série portée par deux ex-braqueurs, Rio et Denver, alias Miguel Herrán et Jaime Lorente (ainsi que Maria Pedraza, qui jouait la fille de l’ambassadeur) qui met encore en scène une forme de lutte des classes. La série suit l’intégration de trois ados des quartiers populaires transférés dans un prestigieux lycée privé après la destruction de leur école. Au menu de ce “teen drama”, des duels de regards, des soirées décadentes, des torses nus et un crime pour pimenter tout ça.
Depuis le 5 octobre sur Netflix.

 


Escape at Dannemora

En 2015, deux détenus s’évadaient de la prison de haute sécurité de Dannemora, dans l’État de New York, en creusant des trous dans les murs de leur cellule. S’ensuivit une gigantesque chasse à l’homme de trois semaines surmédiatisée durant laquelle ils ont été hébergés par une employée de la prison devenue une intime… Une histoire rocambolesque que Ben Stiller a choisi de raconter dans cette mini- série de huit épisodes pour Showtime, avec à l’écran Benicio del Toro et Patricia Arquette.
À partir du 18 novembre sur Canal+ Séries (à l’heure US).

 


The Romanoffs

C’est l’ovni de la rentrée, et il est piloté par Matthew Weiner, le créateur de Mad Men. The Romanoffs n’est pas une série comme les autres, puisqu’il s’agit d’une anthologie de huit épisodes avec un nouveau casting et une histoire différente à chaque fois. Le seul lien entre les personnages : ils sont tous convaincus d’être des descendants des Romanov, la dernière dynastie impériale russe. Une série improbable servie par un casting de têtes connues comme Christina Hendricks (Mad Men), Corey Stoll (House of Cards) et les Françaises Isabelle Huppert et Louise Bourgoin. À voir pour le concept.
Depuis le 12 octobre sur Amazon Prime Video.

 


Manifest

NBC a lancé fin septembre son nouveau “mystery show” Manifest, un mix entre Lost et Les 4 400 créé par Robert Zemeckis, le réalisateur de la saga Retour vers le futur. Le pitch est fait pour aguicher : un avion disparaît et atterrit cinq ans après. Mais les passagers n’ont pas vieilli… Le premier épisode, qui joue beaucoup sur l’émotion et pose encore plus de questions, a bien marché aux USA et la série pourrait atterrir sur une des chaînes du groupe TF1, qui récupère généralement les gros programmes de NBC. À moins que l’énigme ne s’essouffle entre-temps.
Pas encore de date de diffusion en France.