Le tramway gratuit à Montpellier, comment ça marche ?

Le tramway gratuit à Montpellier, comment ça marche ? 1

La gratuité des transports était une promesse de campagne qui devient réalité. C'est le grand changement qu'insuffle Michael Delafosse, le nouveau maire de Montpellier.

La proposition de transports en commun gratuits est réservée aux seuls habitants de la Métropole qui, sur la base de justificatifs fiscaux de domiciliation effective dans la Métropole, en bénéficieront et devront se mettre à jour chaque année.

Chaque usager de la métropole, après avoir fourni les justificatifs cités, se verra remettre une carte spécifique afin de bénéficier des transports gratuits. Avec validation obligatoire pour permettre de comptabiliser le flux de voyageurs et attester de votre présence dans la rame en cas de problème. Elle permettra de différencier les résidents de la métropole des visiteurs et touristes lors de contrôle à bord.

Pour connaitre les tarifs et abonnements de tramways, consultez la page dédiée.

LE TARIF DES BILLETS DE TRAMWAY ET BUS À MONTPELLIER

 


LE MOT DU MAIRE

Vous avez placé l’écologie parmi vos priorités ; comment orienterez-vous votre action en la matière ?

La ville sera mise en mouvement afin de réaliser la transition écologique durant le mandat. Nous avons un devoir à l’égard de la jeunesse qui marche pour le climat. Chaque euro investi sera étudié au prisme de l’écologie. Un « green new deal » sera adopté afin de prioriser les investissements vertueux. Nous mettrons en œuvre la gratuité des transports en commun. Le weekend, dès septembre, pour tous les habitants de la Métropole et tous les jours d’ici la fin de notre mandat. Cette mesure incitera fortement aux changements de comportement mais permettra également d’agir pour le pouvoir d’achat des retraités aux petites pensions, des jeunes qui cumulent les petits boulots ou ceux qui n’arrivent pas à vivre correctement de leur travail. Je crois profondément qu’il ne faut pas opposer écologie et solidarité. Je souhaite également rendre désirables les mobilités alternatives à la voiture, qui contribuent à préserver le climat avec un plan mobilités actives de 150 millions d’euros. Par ailleurs la bétonisation de la ville doit cesser. Il est nécessaire de revenir à un urbanisme maîtrisé. Nous proposerons des territoires de projets pour la construction de logements et mettrons fin au mitage urbain. Notre priorité n’est plus l’expansion de la ville, mais la mise en place d’aménagements adaptés et sécurisés pour que tous les usagers soient en mesure d’aller à l’école, au travail, dans les commerces de proximité à pied ou à vélo, comme c’est le cas dans les nouveaux quartiers. Il faut que cela devienne une réalité partout. Enfin, tous les élus seront engagés pour l’écologie dans leurs délégations, et en premier lieu le maire. C’est un choix, car les enjeux écologiques sont transversaux.

 


En terme de Calendrier

  • Dès septembre : gratuité des transports pour les habitants de la Métropole le week-end.
  • Avant la fin de son mandat : gratuité permanente pour tous les habitants de la Métropole, tout au long de la semaine.