The Growlers

Avec une régularité que leur dégaine ne laissait pas forcément présager, les tout débraillés Growlers sont de retour en ce beau mois de septembre avec  Chinese Fountain , leur cinquième album en cinq ans. On y retrouve la pop psychédélique portée par la voix de Brooks Nielsen (Bob Dylan et Marianne Faithfull dans la même bouche) et magnifiée dans Hung a Heart paru en 2013 (leur meilleur opus jusqu’ici), mais cette fois exhaussée de sonorités que les Californiens n’avaient pas encore goûtées. Entre le disco moroderien qui habille délicatement Chinese Fountain ou le reggae qui rythme Dull Boy (hit évident), les grogneurs donnent dans l’éclectisme sans pour autant transmuer leur ADN de bohémiens mélancoliques. Du tout bon.

Avec une régularité que leur dégaine ne laissait pas forcément présager, les tout débraillés Growlers sont de retour en ce beau mois de septembre avec  Chinese Fountain , leur cinquième album en cinq ans. On y retrouve la pop psychédélique portée par la voix de Brooks Nielsen (Bob Dylan et Marianne Faithfull dans la même bouche) et magnifiée dans Hung a Heart paru en 2013 (leur meilleur opus jusqu’ici), mais cette fois exhaussée de sonorités que les Californiens n’avaient pas encore goûtées. Entre le disco moroderien qui habille délicatement Chinese Fountain ou le reggae qui rythme Dull Boy (hit évident), les grogneurs donnent dans l’éclectisme sans pour autant transmuer leur ADN de bohémiens mélancoliques. Du tout bon.

Lire la suite sur ::logo-letsmotiv:

Voir l’intégralité de l’article sur le site de Let’s Motiv Mensuel cultures & tendances urbaines.