Boys Noize & Chilly Gonzales

Sur le papier, la rencontre entre Chilly Gonzales et Boys Noize semblait aussi improbable que l’accouplement entre un panda et un varan à crête rose. Ce serait oublier que le Montréalais et le Berlinois ont déjà travaillé ensemble. Ce dernier avait produit (sous son vrai blaze, Alexander Ridha) l’excellent Ivory Tower (2010) qui servait de trame pour un ovni cinématographique éponyme incarné par Gonzales himself et réalisé par Adam Traynor (Puppetmastaz).

Sur le papier, la rencontre entre Chilly Gonzales et Boys Noize semblait aussi improbable que l’accouplement entre un panda et un varan à crête rose. Ce serait oublier que le Montréalais et le Berlinois ont déjà travaillé ensemble. Ce dernier avait produit (sous son vrai blaze, Alexander Ridha) l’excellent Ivory Tower (2010) qui servait de trame pour un ovni cinématographique éponyme incarné par Gonzales himself et réalisé par Adam Traynor (Puppetmastaz).

Lire la suite sur ::logo-letsmotiv:

Voir l’intégralité de l’article sur le site de Let’s Motiv Mensuel cultures & tendances urbaines.