Numéro 23 : Un plan presque parfait

Il a voulu revendre sa fréquence à prix d'or. Mais Pascal Houzelot, PDG de Numéro 23, n'aurait pas pu mener cette opération sans la bienveillance du CSA de 2012, l'appui de politiques et son imposant carnet d'adresses.

Il a voulu revendre sa fréquence à prix d’or. Mais Pascal Houzelot, PDG de Numéro 23, n’aurait pas pu mener cette opération sans la bienveillance du CSA de 2012, l’appui de politiques et son imposant carnet d’adresses.

Lire la suite:
Lire l’intégralité de l’Article Original sur Le site du Nouvel Observateur