Après les attentats : "Les élèves consomment l’info sans la digérer"

Après les attentats de janvier et de novembre, les professeurs ont dû faire face aux réactions de leurs élèves, traumatisés par les événements et leur médiatisation, à la...

Après les attentats de janvier et de novembre, les professeurs ont dû faire face aux réactions de leurs élèves, traumatisés par les événements et leur médiatisation, à la…

Lire la suite:
Lire l’intégralité de l’Article Original sur Le site du Nouvel Observateur