R.I.P Victor Hugo

Alors que les écrits du Baccalauréat sont en passe de s’achever, les élèves de Première ont planché sur leur épreuve anticipée de français ce mercredi. Au programme (entre autres) le poème Crépuscule extrait des Contemplations de Victor Hugo. Il n’en fallut pas moins pour que le barbu au nom d’avenue agite la twittosphère (20 000 tweets) , plus accommodée aux topless de Rihanna, c’est vrai

Alors que les écrits du Baccalauréat sont en passe de s’achever, les élèves de Première ont planché sur leur épreuve anticipée de français ce mercredi. Au programme (entre autres) le poème Crépuscule extrait des Contemplations de Victor Hugo. Il n’en fallut pas moins pour que le barbu au nom d’avenue agite la twittosphère (20 000 tweets) , plus accommodée aux topless de Rihanna, c’est vrai

Alors que les écrits du Baccalauréat sont en passe de s’achever, les élèves de Première ont planché sur leur épreuve anticipée de français ce mercredi. Au programme (entre autres) le poème Crépuscule extrait des Contemplations de Victor Hugo. Il n’en fallut pas moins pour que le barbu au nom d’avenue agite la twittosphère (20 000 tweets) , plus accommodée aux topless de Rihanna, c’est vrai. On le connaissait version «Panthéon des lettres françaises ». Plus d’un siècle après sa mort, on découvre un nouvel homme: l’ennemi des jeunes N°1. Car il semblerait que les lycéens n’aient pas du tout été réceptifs aux vers de Crépuscule. Et encore on euphémise. Les métaphores sur les brins d’herbe et les tombes les ont carrément achevés. Le tout donne un buzz surréaliste et potache : Dialogue avec le défunt , verlan , invectives et coquilles à la clé, que de blasphèmes !

Le comble de l’histoire : En 1864 dans un essai consacré à Shakespeare, Hugo dénonçait l’ineptie de l’examen le plus célèbre de France. Consolons alors les souffres-douleur de l’Éducation Nationale, qui n’ont pas eu affaire au plus simple, et sans le savoir ont sûrement rendu hommage au relou du bac.

 

 

The post R.I.P Victor Hugo appeared first on LET'SMOTIV.

Lire la suite:
Voir l’article original