Main Square Festival

Gesaffelstein Remixeur de génie et créateur d’une musique aussi brutale qu’élégante, Gesaffelstein peut s’enorgueillir d’une unanimité rare dans le milieu techno.

Gesaffelstein Remixeur de génie et créateur d’une musique aussi brutale qu’élégante, Gesaffelstein peut s’enorgueillir d’une unanimité rare dans le milieu techno.

Gesaffelstein
Remixeur de génie et créateur d’une musique aussi brutale qu’élégante, Gesaffelstein peut s’enorgueillir d’une unanimité rare dans le milieu techno. « J’aime les atmosphères de musiques de films, les mélodies : le dance-floor n’a jamais été une fin en soi », déclare le dandy Lyonnais. Et pourtant, on le trouve bien meilleur au front que sur disque ! En live, il maintient sans cesse la pression, plongeant son auditoire dans un trip haletant.

MGMT
Faux hippies têtes à claques et vrais génies pop, MGMT a d’abord fait main basse sur les charts avant de livrer des albums loin, très loin des paquets de lessive et des soupes en boîtes. Héritiers malins de Syd Barrett et de Spiritualized, ces New-Yorkais sont tellement intelligents qu’ils pourraient être Anglais.

Disclosure
Ce fut la sensation de 2013, l’album house pop tant attendu qui n’a pas déçu, gorgé d’invités de luxe, ravivant l’époque révolue de raves épiques. Depuis, on a eu le temps d’observer les lascars sur scène. Le duo est bon, mais donne étrangement l’impression de “faire le boulot”, justement. Hé, les jeunes ! S’agirait de s’amuser un peu, non ?

Franz Ferdinand
Depuis 2003, Franz Ferdinand a rarement fait mentir sa réputation de machine à tubes. Seul Tonight : Franz Ferdinand (2009) était un poil plus faible – et encore : la tournée qui suivit a flingué certains adages : parfois, un groupe en pilotage automatique, c’est bon. Les Écossais piochent sans vergogne dans leurs quatre Lps – dont l’excellent dernier, hélas passé sous silence. Le résultat ? Un fascinant juke-box gavé de merveilles pop pour jambes agiles.

Bombay Bicycle Club
En quatre albums, la bande de Jack Steadman a fait montre d’une belle évolution : livré en février dernier, So Long, See You Tomorrow ravit les amateurs de pop britannique tout en chassant sur des territoires plus synthétiques. Preuve de cette mue, un morceau comme Carry Me devrait agiter quelques gambettes.

The post Main Square Festival appeared first on LET'SMOTIV.

Lire la suite:
Voir l’article original